Bienvenue sur ce blog !

Ce blog voudrait vous permettre de vivre un chemin spirituel au rythme de la liturgie de l'Eglise catholique.

Les méditations s'appuient soit sur les textes bibliques quotidiens, soit sur la prière de l'Eglise.

Puisque nous sommes tous responsables de la foi des autres, n'hésitez pas à laisser vos commentaires.

Nous pourrons ainsi nous enrichir de la réflexion des autres.







samedi 14 janvier 2012

02ème dimanche ordinaire B - 15 janvier 2012



Suivre Jésus !



Que cherchez-vous ?
Ce sont les premiers mots de Jésus dans l’Evangile selon Jean. Et je reconnais volontiers qu’ils me surprennent ! De la part de Jésus, je m’attendais à autre chose ; au moins un : Qui cherchez-vous ? Ou alors une parole forte sur Dieu, histoire de bien commencer son ministère au milieu des hommes. Mais non : pas de révélation spectaculaire sur sa mission, pas de précision sur qui est Dieu. Juste cette question : Que cherchez-vous ?

Voilà une question qui nous renvoie à nous-mêmes. Nous voilà tenus d’expliquer ce qui nous préoccupe, ce qui nous tient à cœur. Nous voilà provoqués à dire ce qui fait notre vie, en profondeur. N’est-ce pas intéressant, comme démarche spirituelle ? Préciser d’abord ce qui compte pour moi, ce qui me fait avancer. Les réponses à cette question pourrait être : le bonheur, l’amour, une vie bien remplie, la richesse, la paix. Ces grandes aspirations qui nous font rêver et nous permettent quelques fois simplement de vivre, voire de survivre dans un monde plus hostile que souhaité. Oui, que cherchons-nous ? La question vaut encore aujourd’hui. Que cherchons-nous dans notre quotidien ? Que cherchons-nous en venant ici chaque semaine ? Après tout, ne sommes-nous pas comme ces deux hommes qui suivent Jésus parce que leur maître leur a dit : Voici l’Agneau de Dieu ? Ne venons-nous pas un peu parce que quelqu’un nous a dit que c’était important de marcher à la suite de ce Jésus ? Mais pourquoi ?

La réponse de ces deux hommes tient en une nouvelle question : Maître, où demeures-tu ? Surprenante aussi la question. Ils ne demandent pas qui est Jésus, ni pourquoi il vient, mais où il demeure ! Il leur faudra suivre Jésus pour avoir une réponse à cette question. Venez et vous verrez ! Décidément, il ne se dit pas facilement, ce Jésus. Voilà nos deux hommes obligés de marcher à sa suite pour comprendre la parole de Jean Baptiste (Voici l’Agneau de Dieu) et vérifier sa véracité. D’une interrogation sur ce qui les fait avancer, ils passent à une invitation à se mettre en marche, avec Jésus, ne sachant pas où cette route les conduira.

Voilà une expérience enrichissante : avant de connaître Dieu, avant de le rencontrer, je dois savoir ce qui est important pour moi, mes aspirations profondes et souvent secrètes. Puis, je peux commencer un chemin, à la suite de Jésus. Il n’est pas dit que ce chemin me permettra de réaliser ces aspirations : mais quelque chose de neuf commencera. Le changement de nom de Simon en Képha le signifie bien. On n’approche pas Jésus pour rester le même. A sa parole, à son contact, l’homme change, la vie même change.

Venez et vous verrez.
Nous voici donc, au final, invités à nous mettre en route, à bouger, à avancer avec Jésus. Il est celui qui nous accompagne dans notre quotidien, celui qui va donner sens à notre vie. Il est celui que nous pouvons partager aux autres pour que eux aussi s’interrogent, marchent à la suite de Jésus, pour trouver avec lui une réponse aux grandes questions qui les habitent. N’est-ce pas une belle présentation de la vie chrétienne ? Se laisser interroger, se laisser guider par Jésus, marcher à sa suite, témoigner de lui et le laisser transformer nos vies ! Au moment où nous retrouvons le temps ordinaire, nous sommes simplement renvoyés à notre vie, à notre quotidien. C’est dans cette vie, c’est dans ce quotidien que Dieu marche avec nous et que nous marchons à sa suite. C’est dans cette vie, c’est dans ce quotidien que nous découvrirons le Messie. C’est dans cette vie, dans ce quotidien que nous devons témoigner de lui et devenir vraiment ses disciples.

En cette année consacrée à l’évangélisation, acceptons de reprendre la route avec Jésus ; acceptons de le découvrir à frais nouveau. Laissons-nous surprendre par sa Parole, par ces gestes. Ne croyons pas tout savoir de lui, nous pourrions passer à côté de l’essentiel. Qu’en cette année nouvelle, nous ayons à cœur de le faire découvrir largement autour de nous. Amen.



(Dessin de Jean-François KIEFFER, in Mille images d’évangile, éd. Les presses d’Ile de France)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire